La vie après l'UniNE

UNINE_video_alumni.png

La vie après l’UniNE, c’est la suite de la rubrique Ils sont passés par l’UniNE, mais version vidéo. Pour l’occasion, le Bureau presse et promotion collabore avec des étudiantes et des étudiants de l’UniNE qui sillonnent la Suisse, caméra au poing, pour «tirer le portrait» d’Alumni. Quels souvenirs gardent-ils de leurs études? Que leur a apporté l’UniNE? Et quel est aujourd’hui leur métier? A découvrir chaque mois sur cette page.

«Profiter de ses études pour s’impliquer dans les projets locaux»

Interview de Hugo Beretta
Directeur de Circo Bello, à La Chaux-de-Fonds, et gestionnaire de projets culturels

Directeur de Circo Bello, coordinateur à l’internationale de la Viktor Kee Foundation, président de la Fédération suisse des écoles de cirque… Hugo Beretta jongle entre ses nombreuses casquettes avec une énergie contagieuse. Quand on s’étonne de son parcours, cet ancien étudiant en économie rétorque sans ciller : «J’ai choisi à l’époque d’étudier l’économie, car je pouvais aller partout. Il y en a dans tous les domaines, que ce soit dans la culture, le social, le sport ou l’industrie.» Après un bachelor en économie en 2013 et un Master en développement international des affaires (MScIBD) en 2015 - des études durant lesquelles il a été très actif professionnellement -, Hugo Beretta s’est immergé dans les arts de la scène, où il met depuis ses compétences de gestionnaire de projets culturels à disposition des nombreux projets qui lui tiennent à cœur.

En savoir plus :

«C’est grâce aux connaissances acquises lors de mes études que j’ai pu ouvrir ce restaurant»

Interview de Rosalie Muriset
Co-conceptrice et co-gestionnaire du restaurant Take a break

Parcours pour le moins atypique pour cette étudiante en lettres de l’Université de Neuchâtel. Après son Master en sciences sociales, piliers géographie et sociologie, en 2015, Rosalie Muriset se lance dans un doctorat tout en enseignant à l’Institut de géographie. Ne se voyant pas évoluer dans le milieu académique, elle décide de changer de voie. Portée par sa volonté de créer et d’entreprendre, elle ouvre son restaurant Take a break, à La Coudre, avec son compagnon en juillet 2017. Une aventure qu’elle mène depuis tambour battant, grâce aux nombreuses compétences acquises lors de ses études et de ses divers engagements bénévoles.

En savoir plus :

 

Raoul Kaenzig
Chef de projet au Contrôle parlementaire de l’administration (CPA) et chargé d’enseignement à l’Institut de géographie

Matthieu Wildhaber
Fondateur et directeur de LYB Perspective et Talk Box, à Neuchâtel

Thibaud Rossel
Professeur de sciences au Gymnase français de Bienne

Joël Jornod
Responsable du Centre jurassien d’archives et de recherches économiques (CEJARE), à Saint-Imier.

«L’interdisciplinarité pour une réalité complexe»
Morgane Wüthrich, déléguée à l’égalité de l’Université de Neuchâtel, Alizée Toffolon, assistante sociale à Tramelan, et Raphaël Rey, doctorant à l’UniNE et responsable projet à l’Entraide Protestante Suisse (EPER)

Douglas Finazzi
Co-fondateur de Conex Watches, Le Locle

Nathalie Ljuslin
Responsable du centre de Neuchâtel de RECIF, un Centre de formation et de rencontres pour femmes immigrées et suisses.

Celia Bueno
Conservatrice adjointe au Muséum d'histoire naturelle de Neuchâtel

Sophie Vanthieghem
Conservatrice assistante au Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds

Ania Strzesniewska
Assistante de production, RTS
 

 

Retrouvez l'UniNE sur les réseaux sociaux!

Il sont passés par l'UniNE

D'autres témoignages d'alumni à découvrir: lire les interviews.